koalito

Publié le par Pasfrévin

Koalito est l'importateur officiel d'une race de chevaux très rares au Pérou et il garde les plus beaux pour lui : ce n'est pas sa profession d'origine, autrefois il était informaticien dans une grande banque sans guichet, sans argent et sans jolies filles. Il a rencontré sa femme au guichet de la petite succursale de la dite banque où seuls les employés ont le droit d’accéder grâce à un badge. Elle était si jolie qu'il l'épousa très rapidement et depuis elle le mène par le bout du museau.

C'est elle qui lui a donné l'amour des chevaux. Quand il était petit chez son grand-père, il en avait peur, ils étaient très grands, brillants et leurs yeux trop gros pour lui.

A présent, c'est ce qu'il recherche : des chevaux très grands, à la robe brillante et à l'oeil doux, sa femme est ravie ! Oh ! Ils n'ont pas fait fortune, ils ont juste une belle longère en Normandie avec ce qu'il faut de terre pour les quelques chevaux qu'ils ont, - on ne dit pas combien parce que c'est un secret pour le fisc et les voisins jaloux – plus les poneys pour les enfants, les chiens, chats, perroquets, veaux, vaches, cochons, poulets et j'en passe, tout cela est bien caché, il ne m'a jamais invitée !

Tous deux voyagent beaucoup à la recherche de perles rares oubliées qu'ils réhabilitent, ils sont célèbres pour leur gentillesse et leur discrétion et ils élèvent leurs enfants simplement. D'ailleurs leur fille aînée est très amie avec le cousin de la nièce du frère de la tante du prince Sulapideci pas du tout italien comme son nom l'indique, mais fort célèbre dans son village.

Bref ! Koalito est un type sympa, même s'il ne m'a jamais tout dit !

Publié dans Portraits imaginaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article